publié par LesEchos.fr

Les retailtech apportent des solutions nouvelles aux retailers. Ils fluidifient leurs parcours clients et proposent de nouveaux points de contact aux consommateurs. Cependant, la sélection, la complémentarité et la gestion de ces solutions peuvent s’avérer complexes pour les retailers.

Les nouvelles exigences du consommateur obligent les enseignes à repenser leurs parcours client

74 %des consommateurs français souhaitent pouvoir réaliser leurs achats n’importe où et à tout moment. Ce chiffre est sans équivoque et démontre que le magasin physique n’a plus le monopole du point de contact avec le consommateur.

ATAWADAC ! “Any time, anywhere, any device, any content”, cet acronyme signifie que les clients attendent dorénavant de leurs enseignes et marques favorites qu’elles soient accessibles partout et à tout moment. Les changements d’usage des consommateurs sont si profonds, qu’ils en deviennent des exigences. Le consommateur n’est plus exclusivement online ou offline, il choisit le meilleur des deux mondes en fonction de ses besoins, ses envies, ses disponibilités. Cette tendance est irréversible c’est pourquoi les retailers  repensent totalement leurs parcours client qui deviennent omni-device et omni-canal.

 

De nouveaux points de contact à proposer aux consommateurs et accessibles à tout moment

Les nouvelles solutions de communication ou points de contact se multiplient. Ils visent à générer du trafic en magasin ou sur un site E-commerce (Drive-to-Store), faire vivre une expérience inoubliable au client en magasin (Instore) ou renforcer la relation et fidéliser le client (Back-to-Store). De nombreuses start-ups de l’écosystème retailtech proposent des solutions pertinentes.

Mais qu’appelle-t-on retailtech ? Une retailtech est une solution technologique répondant de façon innovante ou disruptive aux problématiques des retailers. Parmi ces retailtech ou nouveaux points de contact que les retailers doivent impérativement investir en 2019, les marketplaces proposent une profondeur de gamme importante sur l’ensemble des verticales sectorielles (mode, décoration, voyage, automobile …). Les marques et retailers doivent les considérer comme de véritables médias vecteurs de ROI et les comparer aux performances d’acteurs traditionnels comme Google Ads ou Facebook Ads. Les Iots ou objets connectés sont aussi des points de contact intéressants à exploiter. Ils intègrent de plus en plus notre quotidien notamment les montres et les enceintes connectés. Il s’agit là d’un moyen pertinent de tisser un lien régulier avec le consommateur à son domicile en plaçant par exemple un partenariat avec un fabricant d’Iot. Enfin, le Chatbot, comme nouveau point de contact avec le consommateur est disponible sur plusieurs supports. Il permet plus facilement de le renseigner, le conforter et l’inciter à l’achat à tout moment et à tout heure.

La jungle du retailtech, écosystème dense peu lisible par les retailers

L’écosystème des solutions retailtech est dense. Evoluant rapidement, il reste cependant opaque pour les retailers. Les articles sur les initiatives des start-ups à l’attention des retailers sont quasi quotidiens dans la presse et blogs spécialisés.

Il est nécessaire que le choix d’une solution retailtech soit aligné avec les objectifs du retailer et prenne en considération des critères de qualité comme le respect de la législation RGPD, l’interconnexion facilité avec son système d’information, la complémentarité avec l’écosystème existant.  Aujourd’hui, un retailer utilise quotidiennement de plus en plus de solutions technologiques, il en gérera encore plus dans les prochaines années ! Dans ce contexte, il n’est pas évident pour le retailer de tisser son propre écosystème de solutions retailtech et d’imaginer de nouveaux parcours cohérents et en phase avec les nouvelles exigences des consommateurs. Pour autant, cette nouvelle donne offre une formidable opportunité pour les retailers de se démarquer de leurs concurrents et de tisser des relations fortes et privilégiées avec leurs clients.

  1. Infographie CGI – les grands défis du retail – Janvier 2019

auteur : Nicolas VOULAND, CEO Altavia RetailTech, Plus de 17 ans d’expérience en marketing digital et entrepreneuriat. Après avoir créé Semply Digital, agence social media en 2007, Maxichèque, le 1er chèque cadeau du net en 2010 revendu au Groupe UP, Nicolas a créé Ubiq Social en 2014, la 1re plateforme social-to-store qui a rejoint le groupe Altavia en 2018.