Avec ses 35 millions d’inscrits et ses 27 millions d’utilisateurs actifs quotidiens en France, l’intérêt de votre présence sur Facebook n’est plus à démontrer. Mais parce qu’au milieu de tous ces utilisateurs, on devient vite inaudible, il peut être judicieux de segmenter vos prises de parole en créant des pages locales pour chacune de vos points de vente.

Pourquoi créer des pages Facebook locales pour vos différents points de vente ?

  • Pour être plus visible

Mis en place l’année dernière, le nouvel algorithme Facebook privilégie désormais les posts des amis au détriment de ceux des médias et des marques. Conséquence : le reach organique des publications est passé de 12,05 à 6,15%. Une chute qui peut être compensée en multipliant les prises de parole et le ciblage géolocalisé.

  • Pour s’adapter aux nouveaux usages

Une page locale permet, comme son nom le laisse supposer, de positionner votre marque localement. Une démarche essentielle lorsque l’on sait qu’avec l’évolution du Search, Facebook est de plus en plus utilisé dans le cadre de requêtes à proximité.

  • Pour proposer des offres ciblées

Là où une page nationale concentrera l’ensemble de l’audience de votre marque, une page locale répartira votre audience entre vos différents points de vente. Par son biais, vous pourrez mettre en avant des publicités, des promotions ou des messages (fermeture/ouverture exceptionnelle, soldes sur un rayon, nouvelle arrivée dans l’équipe de vente…) qui leur seront spécifiquement adressés.

C’est comme cela que les Vitriots abonnés à la page locale de « Stéphane Plaza Immobilier Vitry-sur-Seine » peuvent découvrir en avant-première les annonces immobilières de leur ville par exemple.

  • Pour générer de l’engagement on et off line

Ces prises de parole ciblées permettent d’engager davantage les communautés. C’est la fameuse « loi de proximité » journalistique : plus c’est proche de moi, plus ça me touche et m’interpelle. Cultura, enseigne spécialisée dans les produits culturels et créatifs, peut ainsi mettre en avant les différents ateliers organisés dans ses magasins par le biais de ses quelques 90 pages locales. Une communication qui permet de fédérer d’importantes communautés et de booster l’engagement tant sur les réseaux sociaux que dans les points de vente.

  • Pour prouver votre authenticité en mettant en avant les initiatives, les actualités et les équipes locales

Chacun de vos points de vente est unique : montrez-le ! L’enseigne de jardinage Jardiland a ainsi déployé près de 170 pages locales sur lesquelles les spécificités de ses différents points de vente sont mises en avant. Ainsi, il y a quelques jours, tandis que le magasin de Poitiers vantait ses compositions pour la Saint-Valentin, celui de Bonneuil publiait des photos de son nouvel espace Épicerie. D’autres, n’hésitent pas à initier des concours photo inter-équipes ou à mettre en scène leurs clients. Un excellent moyen de générer de la visite dans vos différentes boutiques et de prouver votre authenticité. Valeur dont les consommateurs sont de plus en plus friands.

 

 

  • Pour favoriser les avis utilisateurs

Les pages locales sont parfaites pour mettre en avant les avis de vos clients. Plus engagés (cf. points précédents) et valorisés que sur une page où ils seraient des millions, ils seront plus à même de donner leur avis et de partager leur expérience. De votre côté, moins submergés de commentaires, vous pourrez prendre le temps de répondre à chacun d’entre eux de façon personnalisée et de tisser ainsi une plus grande relation de proximité.

  • Pour être référencé et anticiper le virage vocal

D’ici 2020, 50% des recherches seront faites à l’oral. Dans ce contexte, lorsqu’un utilisateur demandera à son assistant vocal de lui trouver « les magasins de déco sur Bordeaux » ou « un fleuriste près de chez moi », les points de vente qui n’auront pas de pages locales ne pourront remonter dans les résultats.

Alors, qu’attendez-vous pour vous y mettre ?