Retour sur 3 jours intenses de visite dans l’univers totalement passionnant du retail au NRF 2019 !

Pour commencer, quelques KPI très “US” exposés en conférences. 

Dans un contexte de forte croissance économique, les Etats Unis ont connu le Holiday Season (période d’achat de Noël) le plus dynamique de toute leur histoire représentant 35 % du CA du retail américain sur 2 mois. (Applause). Les retailers comme Walmart, Target ou Kroger qui ont su se réinventer et placer l’expérience client et l’omnicanalité digitale au coeur de leur stratégie ont tiré leur épingle du jeu et ont pu faire face à un Amazon omniprésent.  Pour la 1ère fois également, 51% des américains ont réalisé leurs achats de Noël, jusqu’au paiement, majoritairement sur mobile délaissant peu à peu leur desktop. Ce qui incite de plus en plus les retailers à revoir totalement leur site E-commerce en privilégiant des interfaces (mobile first) et simplifier l’acte d’achat au maximum.

Toujours dans l’univers mobile, le paysage des applications a été  chamboulé ces derniers mois. En effet, Instagram caracole en tête des applications mobiles les plus téléchargées suivi de près par Amazon. Les américains profitent du temps passé dans les transports en commun ou le soir devant la télé pour réaliser leurs achats et se faire livrer le lendemain sur leur lieu de travail ou dans un tiers lieu. Ce Top 3 se boucle par Netflix, en effet, les américains fans de série regardent sur leur mobile un épisode de la dernière série en vogue dans un café ou dans un parc. (Applause)

Dans ce contexte, les retailers doivent rivaliser d’ingéniosité pour exister et se démarquer dans un environnement très concurrentiel et particulièrement disrupté. Les dernières innovations retailtech présentées au NRF 2019 leur permettent ainsi d’accélérer leur transformation digitale.

Voici les 5 grandes tendances qui se dégagent de cette édition.

1. L’arrivée massive de l’intelligence artificielle

La mise en application de l’intelligence artificielle devient une réalité.

Son impact sur la fixation des prix, l’achalandage des magasins et la promotion va radicalement bouleverser l’organisation des retailers et le comportement des consommateurs dans les mois et années à venir.

Le meilleur exemple pour illustrer cette transformation est le nouveau concept d’Amazon, Amazon 4-star. En effet, les algorithmes d’Amazon achalandent le magasin en fonction des avis laissés par les consommateurs en ligne sur les produits, mais également des tendances de consommation, des saisons, et des nouveaux vendeurs repérés par Amazon. Les prix peuvent également variés en temps réel en fonction de l’offre et la demande, à l’image du marché hôtelier ou du trafic aérien.

L’AI s’invite également à domicile.

Le dernier frigo Samsung est équipé d’un grand écran tactile et de caméras intérieures.  Cela lui permet ainsi ainsi de passer automatiquement commande des produits manquants,  proposer des recettes ou encore alerter le consommateur de la date de validité des produits.

Les prises de décision des retailers peuvent être nourris dorénavant par des outils comme de BI (business intelligence). C’est le cas de Trendalytics qui se base sur l’écoute et l’interprétation des recherches et des résultats sur Google mais également des tendances sur les réseaux sociaux.

L’AI va également faciliter grandement le travail des chefs de rayon.

La solution Pensa accélérée par Intel automatise les tâches d’inventaire, de facing rayon et de prise de commande grâce à un drone.

Des solutions de drive to store innovantes naissent, se basant sur la data générée et enrichie par les retailers et permettant de construire des messages et des offres uniques et multicanaux, c’est la promesse de la startup Segment of One.

Pour conclure Microsoft, Intel et Starbucks ont collaboré ensemble sur un projet d’envergure mêlant IA et IoT. L’objectif ? Analyser en temps réel les consommations (café, lait, sirop etc.) des boutiques Starbucks aux Etats Unis/ L’objectif ? emieux répartir les livraisons , prédire les pannes des machines, ou encore réduire les files d’attente en magasin.

2. L’omniprésence du “self commerce”
Les consommateurs veulent acheter ce qu’ils veulent où il veulent, quand ils veulent.

Cette année, de nombreuses innovations étaient présentées permettant de lever les irritants en points de vente (file d’attente, vendeurs non qualifiés, magasins fermés le soir et le dimanche) et de simplifier voir automatiser l’acte d’achat.

JD.com présentait un frigo entièrement automatique. La porte se débloque via un QRcode et une application mobile. Le frigo s’ouvre, le consommateur choisit ses articles, referme le frigo et son compte est débité automatiquement en fonction des produits choisis. Le consommateur reçoit instantanément une notification sur son mobile avec le ticket de caisse.

 

En réponse au concept Amazon GO, de nombreuses solutions se sont lancées sur le créneau du supermarché 100% automatique. La société NCR, historiquement connue pour son savoir dans le domaine des caisses enregistreuses voit son marché totalement disrupté et apporte une solution très aboutie et convaincante avec son concept MR Merchant.

Non ! le chariot n’est pas mort !

La société Casper a imaginé un concept de caddie connecté permettant de retrouver sa liste de course en ligne, peser les fruits et les légumes et réaliser le checkout sans passage en caisse. Le caddie se recharge en roulant, malin.

La société CVS, l’un des plus grand réseau de pharmacies aux Etats Unis, a imaginé des bornes de self service. Ces bornes permettent d’accéder à des produits de 1er soins. Cependant, CVS va plus loin. Le médecin peut envoyer l’ordonnance automatiquement et le patient peut retirer ses médicaments sur la borne la plus proche. Grâce à ce système, CVS a pu augmenter son réseau de 2 000 points de vente en quelques mois !

3. La généralisation du “Smart Shelf”

Le rayon du supermarché se dote dorénavant de caméras pour scruter la fréquentation et le comportement du consommateur. Il adopte également les étiquettes intelligentes pour par exemple afficher les prix en temps réel. A l’instar, des têtes de gondoles, les retailers ont bien compris l’intérêt de ces dispositifs afin de monétiser auprès des marques l’ensemble de leurs linéaires.

La Société CGI présente son tout nouveau concept de smart shelf.

La société Scandit propose également un SDK à intégrer dans l’application mobile du retailer et permettant une expérience de réalité augmentée en scannant l’étiquette d’un produit. (Avis consommateurs, idées de recette…).

Autre concept très original visant à dynamiser le rayon frais et surgelé, considéré comme un rayon “froid” mercatiquement parlant. Ce concept réinvente la porte des frigos en les dotant d’un écran très grand format sans reflet. Des scénarios d’immersion et la mise en place de promotions en temps réel sont ainsi rendus possibles par la startup Coolerscreen.

4. L’optimisation du in store analytics

Les retailers souhaitent en savoir toujours plus sur leurs consommateurs au même titre que les E-commerçants. Les solutions d’instore analytics gagnent ainsi en maturité.

La société Intel par exemple propose une solution d’in store analytics pour analyser le trafic en magasin. Deux effets positifs à cette innovation : l’anonymisation des informations personnelles et  la possibilité de pousser en temps réel des messages et offres sur les dispositifs digitaux du magasin.

La cabine d’essayage fait également sa grande révolution !

Des solutions innovantes permettent dorénavant de mesurer et d’optimiser en temps réel le taux de transformation d’une cabine d’essayage. Cela permet ainsi de proposer de nouveaux services aux consommateurs.

5. Technology Sharing

Quelle surprise de voir Amazon et Alibaba présenter leurs innovations aux retailers du monde entier !  En effet ces « disruptors » proposent aux autres retailers leurs dernières innovations technologiques en marque blanche. L’objectif ?  les aider à accélérer leurs transformations digitales. Amazon présentait son concept de magasin automatique Amazon Go et Alibaba son concept de préparation de commande via convoyeur déjà installé en Chine dans les magasins Hema ainsi que son concept de restauration automatisée par des robots.

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur les services et solutions Altavia RetailTech ?

New call-to-action