Que recherchent les consommateurs en 2019 ? Comment upgrader l’expérience client et vous rendre incontournable ? Découvrez les trois tendances qui vont transformer le retail cette année.

1. Le voice commerce

La démocratisation des assistants vocaux dans les foyers fait émerger de nouvelles pratiques. 57% des consommateurs espèrent ainsi en voir leurs courses facilitées. Et le chiffre d’affaires généré par le commerce vocal pourrait atteindre 40 milliards de dollars dans le monde d’ici 2022, contre 2 milliards aujourd’hui.

Avec Léa, l’assistant vocal de Carrefour, vous n’oublierez plus jamais l’huile d’olive – ©Carrefour

Un tournant que Carrefour et Leclerc ont d’ores et déjà amorcé. L’an dernier, les deux groupes de distribution ont signé des partenariats avec Google pour permettre à leurs clients de dicter leur liste de courses à leur Google Home. Demain, ils pourront ainsi demander à l’assistant vocal de préparer directement leur panier avant d’aller le récupérer en magasin.

2. Le sur-mesure

Bienvenue dans l’ère de l’hyperpersonnalisation. Après avoir permis aux acheteurs de faire graver accessoires et sac à mains à leurs initiales, ou encore mis à disposition des bars à salades en libre accès dans les commerces de proximité ou encore donné la possibilité aux gourmands de façonner leurs propres tablettes de chocolat avec leurs ingrédients préférés, certaines enseignes ont décidé de pousser encore davantage le curseur du sur-mesure.

Spécialisé dans la vente d’accessoires, de vêtements, de cosmétiques et de parfums, l’américain Nordstrom a remplacé ses portants et rayons par de grands espaces dédiés au conseil et à l’essayage de ses produits, ajustables en direct par des tailleurs.

Mis au point par Zozo, le Zozosuit prend les mensurations des clients de l’enseigne au millimètre près – ©Zozo

De plus au Japon, l’enseigne fashion Zozo va plus loin en modélisant le corps de ses clients pour leur confectionner des vêtements parfaitement adaptés.

3. Transparence et traçabilité

Inspirée de Yuka, l’application des magasins U scanne et filtre plus de 300 000 références alimentaires – ©Google Play et App Store

Selon une récente étude, 97% des Français seraient prêts à boycotter une marque dont les pratiques environnementales ou sociales laissent à désirer. Dans le même temps, 86% des consommateurs ont l’impression que plusieurs produits du quotidien sont nocifs pour leur santé. De ce fait pour les rassurer, et les fidéliser, transparence et traçabilité sont de mise.

Ainsi, Carrefour s’est récemment associé avec la TPE Gourmandes & Cie pour développer son offre de biscuits. Désormais, ils sont fabriqués à la main, sans additif ni huile de palme. Autre exemple, le groupe Auchan qui a retiré de ses rayons tous les produits alimentaires contenant l’additif E171, accusé d’endommager le système immunitaire et d’être potentiellement cancérigène.

Quant à Système U (Hyper U, Super U), il a développé « Y a quoi dedans ? ». Inspirée de la plébiscitée Yuka, cette application permet de scanner et de visualiser la composition des produits en rayon.

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur les services et solutions Altavia RetailTech ?

New call-to-action